Extrait de l’OBSERVOIRE DES METIERS sur le site Régions Job

 

Fiche métier Télésecrétaire

Travaillant à distance, la/le télésecrétaire exécute les tâches d’une/un secrétaire mais offre des prestations complémentaires.

Parfois installé/e à son compte, elle/il peut également être salarié/e dans une entreprise.

La/le télésecrétaire assure l’administratif des structures qui la sollicitent. Ses activités comprennent la saisie et le classement de documents professionnels, la retranscription de comptes-rendus, l’assistance commerciale (permanence téléphonique, prospection, fidélisation). Il y a également la rédaction de courriers administratifs et la retranscription par écrit de fichiers audio.

Synonymes : Secrétaire à distance ou secrétaire à domicile sont les termes associés à cette profession.

Qualités et compétences nécessaires

Pour exercer le télésecrétariat, il faut avoir un sens élevé de l’organisation. Les projets sont parfois nombreux et les clients diversifiés. Gérer efficacement son temps permet de respecter les délais indiqués.

Savoir s’adapter aux besoins de la clientèle est aussi primordial. En effet, certaines entreprises utilisent des logiciels peu connus. D’où la nécessité de s’investir dans la formation pour ne pas perdre de marchés.

La/le télésecrétaire doit se montrer patient/e, faire preuve de qualités d’écoute et avoir le sens du service. Il lui faut aussi cultiver la discrétion pour ne pas s’exposer au rejet.

Aux qualités mentionnées s’ajoutent des compétences professionnelles techniques : maîtrise de nouvelles technologies, connaissances d’outils bureautiques.

Etudes et formation

Pour exercer comme télésecrétaire, il faut d’abord posséder les diplômes requis d’un/e secrétaire : BEP, CAP ou BTS.

Une/Un télésecrétaire freelance n’a pas besoin d’un diplôme pour travailler. Mais la possession d’un diplôme et une formation adéquate peuvent faire la différence.

Principaux employeurs

Un nombre élevé de télésecrétaires offrent leurs services aux entreprises, aux professions libérales, médicales ou paramédicales.

Les associations et beaucoup d’autres structures administratives constituent de potentiels employeurs.